Réponse à Sa Seigneurie Shijo Kingo

Profiter de la vie et obtenir la tranquillité d’esprit
四条金吾殿御返事(衆生所遊楽御書)

Pour tous les êtres vivants, il n’y a pas de plaisir [1] supérieur à celui que de réciter Namu Myōhō Renge Kyō. Le Sūtra du Lotus fait référence à «des gens qui profitent de la vie avec un sentiment de tranquillité. » [2] Cette phrase,  «profiter de la vie » signifie la joie expérimentée lorsque l’on accepte le Dharma dans sa vie.

Tu es l’un de ces «êtres vivants», et le lieu où résident ces êtres est le monde entier, y compris le Japon. « jouir de la vie et se sentir tranquille » est fait pour comprendre que notre vie – notre cœur et l’esprit qui habite ce corps, et celles des autres, ainsi que tout ce qui nous entoure, sont aussi l’entité d’ ichinen sanzen et celle du Bouddha de la liberté absolue. Il n’y a pas de plus grande joie dans la vie que de garder la foi et  la pratique du Sūtra du Lotus car ils assurent «la paix et la sécurité dans cette vie et des conditions favorables dans toutes les vies futures. » [3] Ne laisse jamais les problèmes liés à l’adversité et à la vie te perturber. Personne ne peut éviter les problèmes, pas même les saints ou les sages.

[Reste à la maison et] bois du saké avec ta femme, et  récite Namu Myōhō Renge Kyō. Souffre ce qu’il y a à souffrir, apprécie de ce qu’il y a à savourer. Considère à la fois la souffrance ainsi que le plaisir comme des faits naturels de la vie, et quoi qu’il advienne, continue toujours à réciter Namu Myōhō Renge Kyō. De cette façon, tu peux expérimenter la joie illimitée qui découle du fait d’accepter le Dharma dans ta vie. Renforce le pouvoir de la foi plus que jamais.

Avec un profond respect,

Nichiren (avec signature floral « Kao »)

Le vingt-septième jour du sixième mois de la deuxième année de Kenji (1276)

Traduit en italien à partir du japonais par le Révérend Shōryo Tarabini Shōnin dimanche 12 août 2012, 19:56
Traduction française par les pratiquants du groupe « Lyon-kö » du Renköji

[1] Plaisir (游 楽):» Ce terme est parfois traduit dans certaines interprétations comme la même lettre ; « Bonheur»  Cependant, le mot Yuraku (游 楽) utilisé dans le texte original de Nichiren est un plaisir, le plaisir, les loisirs, le divertissement, les loisirs et passe-temps. Le second caractère raku (楽) Yuraku (游 楽) signifie soulagement ou tranquillité d’esprit. Ainsi, dans les autres commentaires sur cette lettre, ce terme a été traduit en certains endroits où il était approprié, comme «plaisir et  tranquillité. »

[2] De la section de la prose Jigage dans le chapitre XVI (Juryo): Shujo sho Yuraku (众生 所 游 楽). Cette phrase vient du passage: «Les gens qui pensent d’une manière perverse» voient ce monde comme un monde en flamme. La fin du kalpa [la destruction] est à venir. En réalité, ceci est mon monde, il est pacifique… Il est rempli de dieux et d’hommes. Les jardins, les forêts et les palais sont tous décorés avec des trésors divers, les arbres greffés ont beaucoup de fleurs et de fruits, les êtres vivants se divertissent, et les dieux frappent sur des tambours célestes faisant différents types de musique, il pleut des fleurs de Mandarava sur une grande multitude de personnes et sur moi. (Shujō ken kō jin. Daika sho shōji. Gashi do an-non. Tennin jō jūman. Onrin sho dōkaku. Shuju hō shō gon. Hōju ta keka. Shujō sho yūraku.)

[3] du Sutra du Lotus, chapitre V: Genze annon, Gosho Zensho (现世 安 穏 · 后生 善 处): la paix et la sécurité dans cette vie et dans des conditions favorables dans toutes les vies futures. Ce chapitre se termine également sur cette phrase du Bouddha: «Maintenant que vous êtes dans la pratique de la Voie du Bodhisattva, étudiez et pratiquez sans cesse, ainsi vous deviendrez bouddha.  » (Nyotō shogyō ze Bosatsu-Dō, Zenzen shugaku, shittō Jōbutsu.)

http://nichiren.shu.lyon.ko.free.fr/shijo%20kingo%20profiter.html

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :